Une 'drone' de journée, Juillet 2022

aaaaa aaaaa aaaaa aaaaa

Le pulso réacteur fonctionne !

Affiche d'invitation aux manifestations, réalisée par l'association.

aaaaa
Juillet 2022: une drone de journée et lancement officiel de l'association


2022   Charles de Louvrié consacré     (15 juillet)

En partenariat avec le Département :        aaaaa


        Textes et photos de Martine Segard.
aaaaa
    Le 15 juillet pour le lancement officiel de l’association " Les amis de Charles de Louvrié", Christophe Delmas Maire de Campouriez a accueilli, Alain de Saint Exupéry, pilote et cousin du célèbre aviateur ainsi que de nombreux élus dont les sénateurs Alain Marc et Jean-Claude Anglars, le député Stéphane Mazars et les conseillers départementaux, Annie Cazard et Vincent Alazard.
aaaaa
aaaaa
    Au cours de la visite du musée de Charles de Louvrié, Gérard Winter commissaire de l’exposition, a présenté ce génie : Si en 1854 et 1855, deux diplômes et deux médailles récompensent les différents travaux de Charles de Louvrié sur les cycles, sa passion est de faire voler un « plus lourd que l’air »





aaaaa
    Gérard Pujol, formateur aéronautique, a posé la problématique rencontrée à cette époque, à savoir qu’avec la vapeur on n’arrivait pas à monter en puissance d’où l’idée de Charles de Louvrié à repartir de zéro.
« Il existait le moteur électrique mais trop lourd pour le mettre dans les dirigeables car il faut porter 500 kg de batterie pour faire tourner le moteur. Si au 19è siècle certains dirigeables ont pu voler, ce n’était pas encore possible pour un petit avion ».
Le moteur dit à explosion qui est dans les voitures aujourd’hui ne va pas tarder à utiliser du pétrole mais à cette époque, il n’est pas encore au point.
A l’aide d’un tube en verre, il explique le principe du pulsoréacteur : « L’idée de Charles de Louvrié a été d’utiliser le pétrole dans deux tuyaux situés sur son engin volant. En les remplissant avec un mélange de pétrole et de la quantité d’air correspondant à la combustion quand on allume, en bouchant le tube d’un côté cela fait une énorme poussée de l’autre côté ».
Voilà le principe qui est décrit dans son brevet. C’est cette idée qui est fondamentale. Il est le premier à l’avoir expérimenté. Ensuite, d’autres vont l’optimiser pour augmenter la puissance et le rendre plus efficace.


La journée s’est poursuivie à Campouriez autour d’un vin d’honneur et d’un déjeuner.

Une conférence et une animation au pilotage de drones ont été présentées par Gérard Pujol, Alain Salaville et Robert Couderc illustré par la projection de films réalisés avec un drone.

Puis Gérard Pujol a fait des démonstrations de fonctionnement d'un pulso-réacteur de type Escopette.

En plein air, chacun pouvait participer à une démonstration et une initiation de l’utilisation d’un gyropode tout terrain avec Océane Fabre.

Pour compléter cette riche journée, un aligot saucisse a été servi au Camping municipal, Le Lauradiol, suivi par la projection en plein air du film " Charles de Louvrié fils de Coustoubi, inventeur de génie" animé par une Conférence débat.



Affiche d'invitation aux manifestations, réalisée par l'association.